En bref

  • Date d'incubation :

    2022
  • Fondateurs :

    Virginie Janin, Gwladys Derégnaucourt
  • Site internet :

    https://vistonlivre.fr/

VisTonLivre, la maison d’édition jeunesse inclusive qui propose des livres personnalisés par et pour les enfants

VisTonLivre est une maison d’édition jeunesse inclusive qui propose des livres personnalisés par et pour les enfants, sur des thèmes ludiques et pédagogiques, en abonnement ou à l’unité, en version numérique ou papier, en version classique ou adaptée aux enfants dyslexiques, pour faire de la lecture un plaisir tout en laissant libre cours à leur imagination et à leur créativité. La maison d’édition a été créé par créée par Gwladys Derégnaucourt et Virginie Janin, deux mamans et amies d’enfance ayant décidé de créer des livres personnalisés et uniques à chaque enfant.

A l’aube du premier confinement, le fils de Virginie, porteur de troubles du spectre autistique a fait part de son souhait d’avoir un ouvrage personnalisé, dans lequel il pourrait davantage se reconnaître, dans lequel son handicap pourrait être représenté. C’est à la suite de cette remarque, il y a un an, que les deux amies ont l’idée de créer ce rituel tous les mois, dans lequel il est possible de changer le personnage de l’histoire selon l’envie de chaque enfant.

Rencontre avec Gwladys Derégnaucourt, co-fondatrice de VisTonLivre

 

A quelle cible s’adresse VisTonLivre ?

VisTonLivre s’adresse à tous les enfants de 5 à 10 ans, peu importe leurs profils, porteurs de handicap(s) ou non. Le livre est personnalisable : chaque enfant peut donc s’y représenter, l’imagination et la créativité prenant le dessus sur la création d’histoire. L’objectif premier est de donner envie aux enfants de lire et d’adapter ces livres à chacun d’entre eux. Ils apprennent tout en s’amusant et se sentent impliqué du fait de la personnalisation de leur livre. Les parents sont les premiers clients, suivis des autres membres de la famille. Cela permet de créer un moment de partage avec l’enfant.

 

Avez-vous pu avoir des retours de la part des lecteurs ? Que suscitent vos livres ?

Les enfants aiment beaucoup le fait de pouvoir personnaliser le texte et l’illustration et adorent le personnage de Vitoli, fil rouge dans toutes les aventures. Certains lecteurs aimeraient retrouver les éléments personnalisés du texte dans les illustrations : nous sommes en train de travailler dessus. La fréquence mise en place à l’origine était mensuelle : après retour des lecteurs, il s’est avéré qu’elle était un peu trop rapide et qu’il semblait parfois compliqué de faire la démarche de personnalisation à temps. C’est ce qui nous a poussé à passer en fréquence bimestrielle. Depuis quelques années, les livres personnalisés commencent à prendre de l’ampleur, les gens sont séduits par le fait que l’enfant soit acteur dans la construction de son livre. Nous avons testé le concept avant de nous lancer, notamment sur nos enfants. Ils aiment autant créer leur avatar en s’amusant sur l’ordinateur que lire l’histoire. Aucun enfant n’a pas l’air satisfait, cela n’apporte que du positif !

 

Est-ce qu’il y a d’autres pistes de développement pour l’accessibilité ? (livre numérique, malvoyants, sourds etc.)

Une version pour les dyslexiques existe déjà ; nous avons aussi fortement envisagé de faire un site internet en version accessible, avec la possibilité de choisir la police OpenDys, de proposer les livres en version numérique, audibles… Nous cherchons à rendre les livres accessibles à chacun selon ses besoins de lecture. C’est un projet porté par l’idée d’inclusivité.

 

Pensez-vous que la personnalisation soit l’avenir des contenus ?

Aujourd’hui, nous aimons tout ce qui touche à la personnalisation en général, pouvoir créer les choses de la manière dont on le souhaite, nous aimons marquer notre différence. Le livre en tant qu’objet est en concurrence avec les écrans, dont il est difficile de décrocher. Les enfants sont de moins en moins portés vers la lecture. Nous essayons donc de les attirer par d’autres biais, et la personnalisation peut justement aider, elle peut être une piste. Chez VisTonLivre, nous comptons accentuer davantage cette personnalisation, en y ajoutant plusieurs avatars, en créant une collection pour les maternelles, les collégiens (avec des sujets plus complexes en y incluant toujours un personnage)...

 

Pourquoi le livre papier ? 

Nous faisons partie de la génération papier et nous pensons que manipuler un objet peut être un avantage pour les enfants. Lire un livre le soir avec son enfant se fait traditionnellement sur papier par exemple. De plus, de nombreux professeurs et écoles demandent à avoir des sections particulières pour les dyslexiques : face à la demande papier, nous tenons à rester majoritairement dans ce format.

 

Pouvez-vous nous parler des engagements et des valeurs de Vis Ton Livre ?

Vis Ton Livre a différents engagements et valeurs. D’un point de vue écologique, nous accordons une importance particulière à la production locale (nous travaillons avec des imprimeurs français, à taille humaine, avec peu de transports et de frais) et sur demande. Ainsi, il n’y a pas de surstocks ni d’invendus. L’inclusion nous tient également particulièrement à cœur : cela se retrouve dans les illustrations de fond, qui comportent des personnes handicapées, ayant différentes cultures et origines, etc. Même si l’écriture reste genrée (nous nous adaptons à ce qui entre en vigueur), les avatars, eux, ne le sont pas réellement. A travers ce projet, nous essayons de faire passer des messages de manière normalisée. De plus, tous les livres sont au même prix, qu’ils soient adaptés pour les dyslexiques ou non. Enfin, nous essayons au maximum d’inclure des salariés handicapés dans notre processus de production.