En bref

Rencontre avec Mathieu Bertolo, co-fondateur de Briefstory, un média d’histoires courtes et inspirantes

Briefstory est un média d’histoires courtes et inspirantes qui permet de découvrir, explorer et partager à travers des liens, des stories ou encore des vidéos de choix. Passée par le programme Mediastart de Paris&Co, Briefstory est aujourd’hui accompagnée en incubation au Labo de l’édition pour continuer à se développer. Rencontre avec Mathieu Bertolo, co-fondateur de l’entreprise.

 

Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Mathieu Bertolo, je suis le co-fondateur de briefstory.io. Mon parcours, j'ai l'habitude de le présenter en trois blocs. J'ai travaillé plusieurs années pour un média, une chaîne de télévision, France 24, puis pour le groupe média qui englobe France 24, RFI et MCD au sein duquel j'occupais une fonction de responsable marketing, j'ai donc été exposé aux évolutions induites par le numérique au sein des médias. J'ai aussi appris plusieurs techniques de production et de distribution de contenus, que ce soit du broadcast : la radio, la télévision ou du numérique. Ensuite, j'ai travaillé avec plusieurs agences dans lesquelles j’ai appris à faire ce même travail mais pour des marques et des entreprises. Enfin, le troisième bloc, c'est plus la recherche et le développement car j’ai travaillé à Orange Lab, dans des environnements immersifs comme World of Warcraft, Second Life dans lesquels je menais des enquêtes ethnographiques. 

 

Qu'est-ce que Briefstory et comment ce média est-il né ?

C’est ce parcours pluriel qui m’a amené à créer briefstory, un média de découverte et d’inspiration non spécialisé, c’est-à-dire qui gravite autour de l’axe innovation et impact tout en associant le côté « entertain », inspirationnel. Notre idée n’est pas d’être positionnés comme un média positif ou de solutions, on est à la croisée des chemins entre les médias spécialisés tech et innovation et ceux plus orientés entertain, qui peuvent être plus légers.

De plus, Briefstory, ce n’est pas uniquement un média, c’est aussi un outil qui va utiliser l’intelligence artificielle pour générer des contenus automatiquement, grâce notamment à la recherche dans le NLP (Natural Language Processing) et le NLG (Natural Language Generation). L'idée, ce n'est pas de laisser l’IA se substituer aux journalistes, c'est de faire en sorte que cette technologie fasse toutes les tâches qui sont en interaction avec le journalisme, mais qui prennent du temps, pour que le journaliste ait les moyens de se concentrer sur l'enquête, sur la créativité dans son travail, qu'il fasse des contenus plus approfondis. 

 

Quelle est la valeur ajoutée de BriefStory par rapport aux autres médias en ligne ?

On a décidé aujourd’hui d’être uniquement sur mobile. Même si dans le futur, il pourrait y avoir une version web, elle permettra simplement d’inciter les usages mobiles. Ensuite, on ne veut pas qu'il y ait de publicité au sens classique (display). D'un point de vue économique, on veut se développer uniquement avec des partenariats, en créant des espaces dédiés aux entreprises. Cette configuration permet surtout de donner la parole aux acteurs du secteur, de créer une communauté et du débat. In fine, on veut travailler dans l'objectif de considérer et servir au mieux l'utilisateur final. Quand on parle de journalisme de solutions, ce sont aussi des solutions concrètes, en changeant le modèle économique et en utilisant des nouveaux outils, pas en étant simplement sur un positionnement idéologique. 

 

Comment soutenir ton projet ?

En s'abonnant à nos comptes sur les réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Linkedin, Twitter parce que le droit d’entrée de briefstory, ce sont les plateformes sociales et c’est ensuite sur notre site mobile que ça se passe ! Si vous êtes une entreprise, vous pouvez nous contacter pour devenir partenaire.