L'Instant Veille #23 Spécial Médias

Le Labo de l'édition et LINCC - Le Cargo décryptent pour vous l'actualité des industries créatives et culturelles à travers une sélection d'articles commentés et analysés ! 

Avec les réseaux sociaux, les nouvelles tendances de personnalisation, la mobilité toujours plus effrénée des utilisateurs et les formats qui se multiplient sur le web, l’avenir des médias reste à écrire. Les usages évoluent à grande vitesse et dessinent de nouveaux paradigmes pour le secteur. Les nouveaux outils appellent de nouveaux monopoles, de nouvelles dérives, mais émergent aussi de ces bouleversements des opportunités et des stratégies inédites. Facebook, la réalité immersive, l’interactivité, les fake news et autres constituent un terreau à la fois fertile et complexe pour innover. Quel avenir pour cette grande fabrique de l’information ? Et, encore plus important, quel avenir lui souhaitons-nous ?

 

media lincc labo de l'édition

 

Afin de répondre concrètement à ces enjeux, le Ministère de la Culture et de la Communication a mis en place un Fonds de soutien à l'émergence et à l'innovation dans la presse (FSEIP) et lancé deux appels à projets pour la création de programmes d'incubation. Parmi les initiatives qui en découlent, le programme Mediastart lancé par Paris&Co, l’AFP, la BnF, le CELSA et l’INA entend favoriser à travers l’accompagnement de start-up l’invention de solutions viables, maîtrisées et structurantes pour le secteur. Une entrée en incubation de la première promotion de start-up est prévue dès mars 2018 sur la plateforme LINCC (Paris&Co) au Cargo. L’Instant Veille se dédie donc, pour cette première édition de 2018, au futur des médias.

 

le cargo

 

 

Regards d’experts

 

INA Global, la revue des industries créatives et des médias de l’INA, a publié en ce début d’année un dossier de paroles d’experts sur les médias en 2018. Y sont interrogés Gaël Hürlimann, rédacteur en chef des contenus numériques du quotidien suisse Le Temps, Agnès Lanoë, directrice de la prospective et de la stratégie d’Arte, Frédéric Cavazza spécialise des métiers de l’internet depuis plus de 20 ans, et Laurent Frisch, directeur du numérique à Radio France. Voici quelques idées à retenir :

 

 

La presse

 

Gaël Hürlimann aborde en premier lieu la question attendue de l’édition papier dans la transition numérique, et note l’avantage du papier par rapport au web en termes de qualité et de cohérence éditoriale. Par exemple, le renforcement de la valeur ajoutée de l’édition papier a pu être observé aux Etats-Unis dans le cas du New York Times ou du Washington Post. Selon lui, le numérique signe peut-être la fin de l’édition papier, mais surtout dans le cadre de la diffusion des « news ». On peut encore croire au papier, mais la stratégie à adopter serait de penser ses journaux de façon beaucoup plus « mag », de donner plus de poids au chef d’édition dans la conception de l’édition papier, pour un ficelage éditorial plus abouti, plus cohérent, avec une réelle valeur ajoutée pour le lecteur.

presse lincc labo

Deuxième point primordial : la question des business models des médias en ligne. Gaël Hürlimann prévoit l’émergence d’une grande variété de solutions, notamment l’offre payante, « le paywall », qu’il met en avant au détriment de business models basés sur publicité qui selon lui n’ont pas réussi à faire leurs preuves. La panacée des millions de clics est une idée qui se démantèle peu à peu, il faut trouver d’autres stratégies. Gaël Hürlimann émet des réserves sur la course au likes de certains médias sur les réseaux sociaux. Selon lui, il vaut mieux dans certains cas ne pas chercher l’audience de masse, aller vers quelque chose de plus ciblé, en cohérence avec la marque-média, pour un public captif.

 

 

La télévision

 

La première tendance notée par Agnès Lanoë est la « délinéarisation » de la télévision. D’une part, les Français s’emparent, avec le web, d’une grande liberté de programmation, choisissant leurs programmes en télévision de rattrapage. D’autre part, les chaînes de télévision commencent à produire des programmes non plus pour l’antenne mais pour le Web ou pour d’autres plateformes.

télévision médias

Selon la directrice de la prospective et de la stratégie d’Arte, la télévision devra aussi être immersive et interactive : interactions sur les réseaux sociaux, multi-écrans, événements exceptionnels… L’idée, qui rejoint la tendance au délinéaire, est que les gens reprennent la main sur ce qu'ils regardent par rapport à une diffusion sur un écran autour duquel on ne maîtrise rien.

Sur la question de la relation entre les médias sociaux et la télévision, Agnès Lanoë prône, tout comme Gaël Hürlimann, des modèles gagnants-gagnants, non des relations de dépendance ou des rapports trop exclusifs avec l'une ou l’autre des plateformes sociales. L’avenir sera fait de réflexions en ce sens, de tests, c’est un véritable terrain d’expérimentations pour le secteur en 2018.

 

 

La radio

 

Pour Laurent Frisch, directeur du numérique à Radio France, les pratiques d’écoute de l’audio seul vont véritablement exploser. Il considère que le début des années 1990 a vu un règne du texte, puis qu’à partir de 2005 s’est ouvert une période faste pour la vidéo avec l'arrivée de Facebook, de YouTube et plus tard d'autres plateformes comme Snapchat, Instagram, Vine ainsi que le développement du live. Actuellement, c’est au tour de l’audio, dont les pratiques s’adaptent bien à des contextes sans écran, de plus en plus prônés et vécus.

radio médias

 

Laurent Frisch observe plusieurs grandes tendances pour le monde de la radio. Premièrement, les podcasts natifs, c’est à dire le développement de l'audio indépendamment d'une grille radio. C’est une tendance intéresse car l’audio digital, produit indépendamment de la radio linéaire, permet de tester de nouvelles formes d’écritures et pousse à améliorer la qualité des contenus. Créer un podcast natif, selon Laurent Frisch, permet de ne pas être contraint par le temps et d'utiliser une tonalité différente, plus informelle et plus directe.

Deuxièmement, la vidéo constitue pour la radio un axe d’innovation important. Il s’agit de se demander comment la radio va occuper des plateformes qui sont inhabituelles pour elle, comme YouTube ou Facebook, avec notamment la radio filmée et d’autres formes de narration visuelle type infographies animées, ou vidéos dans le style de Brut.

Le troisième axe de développement cité par Laurent Frisch sont les assistants vocaux, et la question de la place de la radio dans l'interaction par la voix et la parole. Les problématiques liées à ce sujet sont diverses et nouvelles pour tout le monde. L’avenir sera fait de nombreux challenges.

 

 

Médias sociaux

 

social media

 

Pour Frédéric Cavazza, le monde des médias sociaux va assister à une transition vers des contenus de plus en plus visuels. Selon lui, la vidéo fonctionne très bien mais elle reste chère à produire, c’est pourquoi tout le monde se dirige plutôt vers la solution intermédiaire que sont les stories, des diaporamas animés, des petites séquences vidéo, où l’on peut mettre un gif animé, une petite musique, des annotations, des smileys. C’est ce que Frédéric Cavazza appelle la « storification des contenus ».

Concernant l'avenir des médias, Frédéric Cavazza affirme que l’enjeu est de découpler leur activité, la production et la diffusion. En perte de puissance sur la diffusion, ils auraient à se concentrent sur la production et sur la monétisation de leurs contenus. Selon l’expert, l'avenir serait espèce de symbiose entre les plateformes sociales, les médias producteurs et les diffuseurs.

 

Fake news, réseaux sociaux et marques médias : le flambeau de la confiance

 

A l’heure des fake news, des trolls ou encore des native advertising, la confiance en l’information est mise à mal. Avec elle se posent les questions de la transparence, de l’indépendance éditoriale et des dérives déontologiques dues aux difficultés économiques du secteur. Selon le baromètre 2017 La Croix-Kantar Medias, 67 % des sondés estiment que les journalistes ne sont pas indépendants des pressions des partis politiques ou encore de la publicité.  Seuls 26% d’entre eux se montrent confiants devant les informations provenant du web (-5 points en un an). Jean-Christophe Boulanger, président du Spiil et de Contexte  estime pourtant que la confiance est ce qui vaudra le plus cher demain. Interactivité et transparence en sont les maîtres mots. Selon Cyrille Franck, journaliste et rédacteur du compte-rendu de la JPEL sur French Web, une info descendante est délétère dans le rapport aux lecteurs. Il faut être à l’écoute de son audience, d’où l’importance de l’animation de communautés pour les médias.

 

fake news

 

 

Spotlight : l’avènement du podcast multimédia

Spotify, la plateforme aux 140 millions d'utilisateurs actifs dans 61 pays, continue d’innover dans le monde du streaming musical avec Spotlight. Lancé fin janvier 2018, il s’agit d’un nouveau service de podcast multimédia associant texte, photo et vidéo lancé vendredi 19 janvier 2018. Le principe : les fans d’un artiste, d’un média, d’une playlist ou d’un livre bénéficieront d’éléments visuels contextuels. La piste audio deviendra un clip et les bulletins d’information seront agrémentés d’images. Pour ce faire, à l’image de Netflix, Spotlight compte agréger et diffuser via une plateforme des contenus de divertissement grâce à des partenariats avec des sites d’informations, avec des producteurs de fiction ou de vidéos mais souhaite également devenir producteur de contenu. A lire sur Stratégies.

 

spotify spotlight

 

 

La Nuit des Idées porte conseil : imaginer ensemble le futur de la presse

La Nuit des Idées qui aura lieu cette année le 25 janvier 2018 sur le thème « L’imagination au pouvoir » est l’occasion d’inviter tout un chacun à réfléchir à l’avenir des médias. L'Institut français, Reporters sans frontières et la Gaîté Lyrique proposent une "Nuit de la presse", autour de la liberté de la presse, des résistances à la censure et du futur du journalisme. Durant cette soirée alterneront de 19h à 23h tables rondes, cartes blanches et présentation de contenus numériques sur le journalisme dans plusieurs espaces de la Gaité lyrique. Une vingtaine d’intervenants (intellectuels, chercheurs, artistes) échangeront avec le public. Comme le note Idboox, on pourra également tester lors de deux ateliers les nouvelles formes d’écriture journalistique avec des concepts comme : le documentaire du NYT en VR « A walker in the City » de l’artiste JR. Des contenus sur tablettes avec : Enterre-moi mon amour – Phone stories – Zero Impunity – Les jours seront également présentés.

 

la nuit des idées