L'Instant Veille #22

Le Labo de l'édition décrypte pour vous l'actualité de l'édition, des médias et des industries créatives à travers une sélection d'articles commentés et des vidéos exclusives ! Au programme : lecture numérique, marché du livre chinois, étude prospective des médias et bien d'autres choses encore ! 

 

 

Volumen, l’immersion dans le livre du papyrus à l’écran

De nouveaux supports en nouveaux usages, les livres numériques ont fait du chemin et continuent de se métamorphoser. Avec les écrans s’invitent dans l’espace de lecture de nombreux paramètres comme l’interactivité, les effets sonores et autres animations qui enrichissent les histoires, mais c’est aussi l’action même de lire qui s’en trouve profondément modifiée. Alors qu’en janvier 2016 sortait chez France Télévisions Phallaina, la première bande défilée de Marietta Ren qui expérimentait la lecture en scrolling horizontal, un nouveau dispositif du même ressort est en phase de test à Angoulême au sein du laboratoire LABOréal. Il s’agit de Volumen, crée à l’initiative des Editions Comme une orange.

Comme le montre Actualitté, l’expérience de lecture proposée puise sa source dans un paradigme très ancien, celui des volumens, ces feuilles de papyrus à dérouler utilisées il y a 5000 ans en Egypte. Ce procédé horizontal permet de jouer avec la profondeur du champ cinématographique des images et la dimension narrative de la musique. Il induit ainsi un nouveau mode d’immersion dans l’univers de l’œuvre.

Volumen se présente comme un outil pédagogique de sensibilisation à la lecture et est conçu comme un véritable outil de découverte pour ceux qui en sont éloignés. C’est pourquoi des offres à destinations des établissements scolaires, mais également des bibliothèques ou médiathèques sont prévues.

 

laboréal volumens édition livre marché innovation

 

 

Le livre numérique en Chine : les promesses d’un marché florissant

China Literature, filiale du géant Tencent et concurrent d’Amazon Kindle, vient de réaliser une remarquable entrée en bourse, annoncée par Le Monde comme « la meilleure entrée en bourse depuis dix ans à Hong-Kong ». Un événement qui en dit long sur l’intérêt pour la lecture numérique et le potentiel de ce marché en Chine. D’après Actualitté, la croissance de ce dernier est très rapide, à savoir de 20% chaque année depuis 5 ans. Et c’est plus de 330 millions de chinois qui lisent désormais des ouvrages via les multiples plateformes en ligne. A l’heure où les environnements numériques offrent pléthores d’options plus novatrices les unes que les autres en termes de divertissement, comment expliquer un tel engouement pour le livre ? L’industrie du livre en Chine, notamment numérique, semble en effet moins touchée par la censure que d’autres secteurs comme celui du cinéma ou de la télévision. Et à en juger par l’hégémonie du genre « heroic fantsay » sur les plateformes comme China Literature, il semblerait que les jeunes chinois viennent chercher sur le web la fraîcheur et la flexibilité des publications qu’ils ne trouvent pas dans l’édition traditionnelle.

 

china literature tencent marché édition livre innovation

 

 

Quel avenir pour les médias ? Etude prospective

Une étude prospective sur la technologie et les médias vient d’être publiée par Activate, un cabinet de conseil en stratégie et technologies américain. Il s’agit de la quatrième édition de son rapport Activate Tech et Media Outlook 2018. Il propose un état de l’Internet, de la technologie grand public, des médias et des industries du divertissement. La synthèse qu’en dresse French Web nous dévoile un certain nombre d’informations intéressantes sur les tendances du secteur et les nouveaux usages. Concernant les médias et leurs différents business models qui posent problème aujourd’hui, Activate prédit que l’abonnement représentera, devant la publicité, le principal modèle économique et tirera plus de la moitié de la croissance du marché. La bataille entre les marques médias et les réseaux sociaux y fait également son apparition : Activate pense qu’à terme, à l’ère des fake news, ce sont les grands titres qui remporteront la bataille de la confiance. Bien que les contenus sociaux demeurent la source principale pour la découverte de news, le volume de visites directes sur les sites d’info des lecteurs actifs démontre la valeur des titres. Les plateformes sociales devront entretenir des relations fortes avec de grands titres afin de gagner la confiance des utilisateurs. Côté réalité virtuelle et réalité augmentée, à l’heure où ces dernières fascinent et soulèvent de nombreuses questions quant aux usages, l’étude prévoit un changement de cap : aujourd’hui fonctionnalités de divertissement surestimées, l’AR et la VR deviendront des plateformes informatiques majeures, notamment en matière de B2B (industries, santé etc.). L’intégralité de la synthèse est à retrouver ici.

 

médias prospective étude marché innovation

 

 

Créer sa start-up à 5 ans : le projet éducatif de WeWork

Alors que certaines start-up s’affairent à réinventer l’école, c’est l’école qui se met aujourd’hui aux couleurs de l’univers start-up. WeWork, la société spécialisée dans les espaces de coworking, va ouvrir une école pour former les enfants, dès leur plus jeune âge, à l’entrepreneuriat.

Comme le montre Idboox, l’initiative appelée WeGrow a pour objectif de développer « l’entrepreneuriat conscient », avec un cursus allant de la maternelle à la cinquième. Avec en guise de professeurs des employés de la société et des clients, les enfants apprendront  à créer une marque ou encore à  utiliser des techniques de vente efficaces. En dehors des heures de salle de classe, l’apprentissage pratique se fera dans une ferme de 60 acres.

L’entreprise envisage de lancer des écoles WeGrow à travers le monde, en commençant par ouvrir l’école l’automne prochain à New York.

 

enfant entrepreneur wework wegrow marché éducation étude innovation

 

 

E. Leclerc et Sequencity lancent une offre de BD numérique

E. Leclerc, 2e chaîne française derrière la Fnac, noue un partenariat exclusif avec la plateforme de vente et de lecture numérique de BD Sequenctiy, une start-up passée par le Labo de l’édition. Selon Livres Hebdo, cet accord va permettre à E. Lerclerc de compléter l’offre de livre numérique mise en place avec Bookeen en 2015 et ainsi d’atteindre ses objectifs dans les ventes omni-canales.  L’offre sera commercialisée dans toute l’Europe francophone, depuis les applications gratuites de Sequencity sur iOS et Android. 

 

sequencity leclerc marché édition bande dessinnée innovation numérique