koober

En bref

Koober : des résumés de livres professionnels à lire en 20 minutes !

Ces résumés, baptisés « Koobs », sont issus d’ouvrages traitant d’innovation, de développement personnel, de business, de transformation digitale, de sciences, de productivité. « Ce problème touche près de 9 personnes sur 10, frustrées de ne pas lire par manque de temps », commente Alexandre Bruneau. « Mon associé dévorait les livres de développement professionnel et par souci de rétention d’information, réalisait ses propres résumés. Les notes que l’on relit après avoir lu un livre permettent de mieux intégrer l’information ».

Une méthodologie unique de résumé de livres

Aucun risque de plagiat à craindre du côté des maisons d’édition détentrices des droits d’auteurs, les résumés constituant des œuvres originales. La start-up emploie ponctuellement jusqu’à 70 auteurs différents, experts dans leur domaine, qui exercent leur métier par ailleurs. L’équipe a mis au point une méthodologie propre, forme les auteurs qui rédigent ces résumés uniques, sans superflu. Un résumé comprend de 8 à 14 parties, qui ne suivent pas nécessairement la logique de chapitrage des livres. Ils peuvent être lus entre 15 et 25 mn, soit le temps optimal de concentration d’un lecteur lambda. Et si le lecteur souhaite acquérir le livre, Koober est affilié à Amazon.

La plateforme, en ligne depuis avril, propose déjà 200 titres résumés et vient de franchir le cap des 40 nouveaux titres proposés chaque mois. 30 000 utilisateurs ont déjà téléchargé plus de 60 000 Koobs, accessibles via l’application, sur la plateforme web, sur Kindle, sous forme écrite ou depuis peu via podcasts téléchargeables. Un abonnement unique de 7,99€ mensuels donne accès à tout le contenu. Koober propose également des offres spécifiques aux entreprises soucieuses d’offrir une alternative de formation à leurs collaborateurs. Deux start-up, américaine et allemande, font de l’ombre à Koober sur un créneau similaire mais la levée de fonds prévue en 2017 devrait donner des ailes à cette start-up originale lancée en 2014, accélérée au Labo de l’édition et embauchant déjà 8 personnes.

Lire l'article sur Le Parisien Eco du 23 janvier 2017

koober