Hackathon Timbré – 3 jours pour dépoussiérer le timbre

L’Adphile organise, en partenariat avec Paris&Co, son « Hackathon Timbré » du 19 au 21 mai 2017. Passionnés de numérique et de culture, développeurs, concepteurs, marketeurs, UX designers et créatifs en tous genres sont invités à se réunir au Labo de l’édition le temps d’un week-end afin d’imaginer les usages du timbre de demain.

 

hackathon timbré

 

De la plume au clavier, de l’épître au texto, des cartes postales à Instagram, la correspondance n’a cessé d’évoluer à travers les âges. Mobilité, réseaux sociaux et autres tendances numériques ont bouleversé nos usages du courrier et de son emblème : le timbre.

A l’heure où les échanges se dématérialisent, l’art de correspondre continue de nous interroger et de nous fasciner. Par sa dimension patrimoniale, culturelle et artistique, il garde une place symbolique dans l’imaginaire collectif. 1,3 milliards de Marianne et 600 millions de beaux timbres sont vendus par an. Outil de communication ou pièce de collection, le timbre raconte une histoire, attise la curiosité et invite au voyage.

Cet objet aux multiples facettes a déjà inspiré de nombreuses innovations : le timbre à effet miroir pour les 350 ans de Saint-Gobain, le timbre à l’odeur de pelouse pour l’UEFA Euro 2016, le timbre à gratter, en réalité augmentée, ou encore le timbre numérique personnalisé.

L’Adphile et Paris&Co proposaient à travers le format du hackathon de centrer la réflexion sur les usages du timbre, de la correspondance et de la collection. L’ère numérique a vu émerger de nouvelles formes d’échanges : messagerie instantanée, sites de rencontre, emojis, filtres Snapchat ou encore géolocalisation. Avec les plateformes de curation et la gamification des usages, de nouvelles façons de collectionner naissent chaque jour.

Quelle correspondance pour les digital natives ? Comment la génération Y peut-elle jouer avec le timbre ? Quels sens donner à cet objet à l’heure du numérique ?  Du 19 au 21 mai 2017, l’Adphile et Paris&Co invitaient chacun à relever le défi de dépoussiérer le timbre en 48h.

Un jury a sélectionné les trois meilleurs projets qui ont partagé une dotation de 5 000 €

Les 3 jours du hackathon timbré ont été animés par Klap pour un sprint de co-création, avec des outils adaptés.

Ce hackathon a été co-organisé par Paris&Co, l’Adphile, La Poste, la Fédération Française des Associations Philatéliques, la Chambre syndicale des Négociants et Experts en Philatélie, la Croix-Rouge française et le Cercle de la Presse Philatélique, en partenariat avec Microsoft, les éditions Petit à Petit, le CELSA, l’Ecole Estienne, Klap, Silex et Idboox.

 

Une table ronde pour lancer la réflexion

En amont de ce hackathon timbré, l’Adphile et Paris&Co proposaient d’aborder la question de l’évolution et de la place de la correspondance dans nos usages actuels avec une table ronde intitulée :

« De la lettre au SMS, l’écriture toujours au cœur de la relation sociale ? »

Cette table ronde s'est tenue au Labo de l’édition le 20 avril à 18h30.

 

A propos de l’Adphile

L’Adphile, créée en 1986, a pour membres La Poste, le Musée de La Poste, la Fédération Française des Associations Philatéliques, la Chambre syndicale des Négociants et Experts en Philatélie, la Croix-Rouge française et le Cercle de la Presse Philatélique, et a pour mission d’imaginer des solutions innovantes et originales  pour redynamiser les usages du timbre. L’Adphile a ainsi participé à des événements culturels : Festival de l’histoire de l’art au Château de Fontainebleau, édition du catalogue de l’exposition Archi-timbrée avec la Cité de l’architecture et du patrimoine ; édité des outils pédagogiques illustrés par le timbre pour les 7-12 ans et largement diffusés auprès de 2700 écoles ; édité des livres avec Gallimard Jeunesse, conçu un site grand public (www.decouvrirletimbre.com) et des clips humoristiques sur Youtube.